" Historicoblog (4): Mourir pour le califat 94/Ne vont-ils donc pas se repentir ?-Wilayat al-Khayr

mardi 27 juin 2017

Mourir pour le califat 94/Ne vont-ils donc pas se repentir ?-Wilayat al-Khayr

Titre : Ne vont-ils donc pas se repentir ?

Durée : 27 minutes 49 secondes.

Lieu(x) : poche de Deir-es-Zor.







A partir de Isislivemap, carte de situation des séquences montrées dans la vidéo. Les combats d'avril-mai se déroulent dans la zone des cimetières et dans la ville, ceux de juin au sud de la poche ouest vers le panorama.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 21 juin 2017.

Tir de missile antichar sur un ZU-23 (séquence 3) : reportage photo du 20 juin (la veille de la sortie de la vidéo).

Tir de missile antichar sur un D-30 (séquence 3) : reportage photo du 6 juin 2017 (secteur du Panorama).

Combats de la séquence 5 : offensive de l'EI autour du Panorama et de l'autoroute M7 début juin (5 juin pour le D-20 sur camion ; vidéo Amaq du 4 juin pour d'autres images).

Tir du char T-55 de l'EI (séquence 3) : semble correspondre à un reportage photo du 18 mai.

Tir du canon S-60 sur camion Navistar 7000 (séquence 3) : reportage photo du 18 mai, secteur sud-ouest (cimetière).

Tir de missile antichar sur un canon de 57 mm (séquence 3) : vidéo Amaq du 5 mai.

Une partie des combats de la séquence 3 : reportage photo du 4 mai.

Tir de missile antichar sur un char (séquence 3) : vidéo Amaq du 29 avril.

Tir au canon 2A28 Grom du Land Cruiser sur des bâtiments (séquence 3) : reportages photos des 15-19 avril.

Tir de missile antichar sur une position défensive avec des pneus (séquence 3) : reportage photo du 17 avril.

Tir de missiles Sagger du Land Cruiser avec tourelle de BMP-1 (séquence 3) : peut-être un reportage photo du 12 avril.

T-62 tirant avec sa mitrailleuse coaxiale et son canon (séquence 3) : reportage photo du 8 avril.

Type de vidéo : vidéo offensive, l’EI à l’attaque dans la poche de Deir-es-Zor, avec de la propagande sur la désertion côté régime vers l’EI.



Découpage (séquences) :

1 : 14''-4'23'', introduction (histoire).
2 : 4'23''-5'46'', appel à la reddition pour les combattants du régime.
3 : 5'46''-18'28'', propagande et combats.
4 : 18'28''-20'09'', cadavres du régime.
5 : 20'09''-24'12'', combats.
6 : 24'12''-25'45'', Humvee kamikaze.
7 : 25'45''-27'49'', hommage posthume.

Forces attaquées/adversaires : le régime syrien (armée, renseignements, mais aussi combattants étrangers).

Effectifs engagés : conséquents. L'EI engage des troupes d'élite (inghimasiyyi ou autres) avec des escouades renforcées et bien armées.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : séquence 3, un canon D-30 de 122 mm, un canon M-46 de 130 mm (déjà vu précédemment, sans bouclier gauche), un canon sans recul SPG-9 sur trépied ; mortier lourd de 120 mm  ; canon sans recul SPG-9 porté à l'épaule ; 3 mitrailleuses DSHK/Type 77/85 sur trépied ; canon sans recul B10 ; canon sans recul SPG-9 porté à l'épaule.












Tir de missiles antichars :

  1. Un char (touché).
  2. Un canon antiaérien ZU-23 (touché).
  3. Un canon D-30 (touché).

Tir de char (ou canon ?) sur une position défensive.

Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : séquence 3, 1 char T-55 (qui porte une inscription où apparaît le mot Barakah, dont il appartenait vraisemblablement à la wilayat al-Barakah -Hasakah- avant d'être rapatrié à Deir-es-Zor), 1 char T-62 (que l'on voit tirer avec la mitrailleuse coaxiale, chose rare), un Land Cruiser équipé d'une tourelle de BMP-1 montée sur l'arrière : sont utilisés la mitrailleuse PKT coaxiale, le canon 2A28 Grom, et des missiles antichars AT-3 Sagger (le véhicule porte la profession de foi/Etat Islamique et l’inscription Jaysh al-Khilafah, ainsi que le numéro 232 ; ce même véhicule combattait vraisemblablement en décembre dernier sur le front d’al-Bab contre l’armée turque et ses alliés rebelles) ; camion Navistar 7000 avec canon AZP S-60 de 57 mm ; Land Cruiser avec bitube ZU-23 ; char T-72 capturé au régime à Deir-es-Zor au début de l’année et remis en service.

Ce Land Cruiser avec tourelle de BMP-1 (à gauche, capture de la vidéo à Deir es Zor) est probablement celui vu dans une vidéo de janvier sur le front d'al-Bab contre les Turcs et leurs alliés rebelles (images de décembre 2016, en bas à droite capture d'écran). L'unité Jaysh al-Khilafah déployée à al-Bab s'est donc déplacée vers Deir-es-Zor.



















Séquence 4 : camion avec S-60.

Séquence 5 : camion avec S-60 (le même que la séquence 4), camion avec obusier D-20 de 152 mm (inscription sur le tube : 7-5 FIST OIF, peut-être une unité américaine de l’Operation Iraqi Freedom qui avait capturé et marqué le tube, lequel a peut-être été capturé en Irak par l’EI).





Kamikazes (identités) :

1 : Abu Jihad Al Shami (Syrien).



Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : Humvee au blindage renforcé. Explose sur un bâtiment tenu par le régime (la sécurité nationale, service de renseignements, d’après le bandeau de l’EI).




Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : séquence 3, tireur RPG-7 avec roquette iranienne. Groupe de 7-10 hommes dont 2 armés d'AK-74M. Mitrailleur PK avec viseur télescopique. 5 autres mitrailleurs PK. Groupe de 10 combattants. Groupe de combat avec PK et RPG-7.













Séquence 4 : tireur PK avec AK supplémentaire. Groupe de 8-10 hommes. Pourvoyeur RPG-7 avec roquettes tandem. Tireur RPG-7 (roquette OG-7V). Le chef de groupe qui parle à 10 hommes (dont avec charge tandem de RPG-7, il y a une mitrailleuse PK au sol) porte un HAR-66 (copie turque du M-72 LAW). Tireur RPG-7 avec pourvoyeur (charge tandem), mitrailleur PK. Groupe de combat 7 hommes. Mitrailleur PK, tireur RPG-7. Mitrailleurs PK, tireur RPG-7 avec AK. RPG-2.













Destructions de véhicules adverses : néant.

Butin matériel : séquence 4, un pick-up du régime capturé.

Séquence 6 : 3 PK, 1 DSHK, nombreux fusils d'assaut AK, viseur nocturne, DSHK sur affût.










Morts/prisonniers/blessés adverses : séquence 4 : au moins 29 corps de combattants du régime filmés ; d'autres entassés dans un pick-up à l'arrière (en partie les mêmes?) ; une dizaine de corps alignés devant les combattants de l'EI (les mêmes?). Un des morts porte le béret rouge de la Garde Républicaine ; l'EI a bourré la bouche d'un autre avec des paquets de cigarettes. Un corps suspendu par les pieds devant un camion avec S-60 : d’après sa carte d’identité, il s’agit du Brigadier General Muhamad Ali Faris, de Lattaquié. Un autre corps est accompagné d’un prospectus où l’on voit le mausolée d’Ali à Nadjaf en Irak.

Séquence 5 : un corps du régime.

Morts/blessés de l'EI : séquence 7 : on voit deux combattants, Abu Zubair Al Shami (Syrien), Abu Hazifa Al Shami (Syrien), sans doute tués à Deir-es-Zor comme un autre dont l’éloge posthume est fait juste après (on voit son enterrement). Ce dernier est Abu Muhammad al Tunisi, émir de la brigade Abu Bakr al Siddiq.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie de la mention Islamic State et du logo de la wilaya.

Séquence 1 : images de mauvais traitements du régime sur les prisonniers, de bombardements des civils avec munitions improvisées larguées depuis hélicoptère (enfants tués). L’EI montre le drapeau du parti Baath. L'EI évoque le clan Assad (Hafez et Bachar), allié à Khamenei en Iran, les relations entre Hafez et Brejnev ainsi qu'avec Nixon. On voit aussi un discours de Nasser qui critique le parti Baath syrien. Le massacre de Hama en 1982 est également évoqué. Dans les images d’archives, on voit un slogan du Baath syrien écrit sur un mur qui moque la profession de foi musulmane. Un prisonnier du régime, probablement un soldat ayant fait défection (« repenti » pour l’EI), Ahmad Al Marhash, témoigne.



Séquence 2 : par haut-parleur, l'EI appelle les combattants du régime à se rendre ou à déserter en utilisant ceux qui l'ont déjà fait. On remarque les draps tendus en travers des rues dans la ville pour masquer les déplacements ou l'observation.



Séquence 3 : discours de Abu Fardous Al Jazrawi (Saoudien). On voit un combattant du régime, Adnan Khalif, au moment de sa défection en 2015 et deux ans après (maintenant). On voit aussi son père et son frère qui témoignent. Des sacs de nourriture portent le nom du bureau de la Zakat et de l’aumône de l’EI. Un autre repenti témoigne, Ahmad Mofaq Rahal. Images d'archives de combattants du régime, de corps de combattants du régime profanés par l'EI, et une fameuse vidéo d'égorgements de combattants du régime. On voit aussi 6 combattants du régime qui se sont rendus à l'EI. L’EI évoque le nombre total de défections d’autres acteurs venus dans ses rangs : 10 501 en tout, 6944 de l’ASL, 2 500 du régime, 1 055 du front al-Nosra et 2 de l’YPG. Tir de SPG-9 porté à l'épaule filmé en GoPro.






Religion : séquence 1, citation de Abdullah Al Afandi Al Isfahani : « Et je dis en disant des Nusayri, ce qu'il faut entendre de cette doctrine est un mensonge sans controverse, ils sont du peuple des mécréants » .

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?

2 : ?

3 : 13'23''-13'58'' Ya Dawlat al Haqq

4 : 14'03''-14'44'' Alhan Qadja

5 : 14'57''-15'44'' Adajah


7 : 18'57''-20'02'' Ilejhim Rakibna

8 : ?

9 : ?

Commentaires particuliers : cette vidéo du front de Deir-es-Zor montre l’EI à l’offensive contre les deux tronçons de la poche du régime découpée en deux en janvier 2017, entre les mois d’avril et de juin. En avril, l’EI combat dans le secteur des cimetières entre les deux poches, et dans la ville de Deir-es-Zor ; en mai, les combats montrés ont lieu dans le secteur des cimetières. Début juin, l’EI change d’axe d’attaque et attaque la poche ouest par le sud dans le secteur du Panorama. La progression reste faible cependant, l’EI n’arrive pas à venir à bout des deux tronçons. La wilayat Homs en Syrie ayant visiblement particulièrement souffert contre le régime fortement appuyé par les Russes, repassant manifestement en mode semi-insurrectionnel, la wilayat al-Khayr reste la seule côté EI à se battre encore de manière conventionnelle avec des moyens lourds : canons, chars (dont un T-55 rapatrié de la wilayat al-Barakah/Hasakah), véhicules blindés, appuis nombreux… on observe qu’un véhicule de Jaysh al-Khilafah, unité d’élite de l’EI, s’est probablement replié de la wilayat Halab vers Deir-es-Zor. Cela confirme que les offensives sur place depuis janvier ont été possibles grâce à l’afflux de combattants et de matériel venant à la fois d’Irak et de Syrie. L’EI replie des moyens sur son sanctuaire frontalier, et il semble logique de chercher à éliminer la poche de Deir-es-Zor, véritable épine au cœur du sanctuaire frontalier. On note un nouveau montage lourd d’obusier D-20 (152 mm) sur camion, dont un exemplaire a été vu récemment dans la wilayat al-Furat. L’EI n’emploie ici qu’un seul véhicule kamikaze ; l’infanterie en revanche semble aussi comprendre des formations d’élite, inghimasiyyi ou autres brigades de choc (on relève encore la présence d’un HAR-66, copie turque du M-72 LAW, que l’on voit de plus en plus fréquemment chez l’EI depuis quelques mois). Si le butin matériel est faible, on remarque que les pertes du régime sont sensible : au moins 30 corps filmés, probablement plus, dont un Brigadier General. Il est d’ailleurs intéressant de constater que l’EI insiste ici sur les défections, qui ne sont pas un flot continu, mais qui par petits groupes, semblent se poursuivre alors même que l’organisation est en mauvaise posture. Ce qui montre que la situation du régime à Deir es Zor reste délicate.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire