" Historicoblog (4): Mourir pour le califat 112/La poussière de la guerre (2)-Wilayat al-Raqqah

vendredi 1 septembre 2017

Mourir pour le califat 112/La poussière de la guerre (2)-Wilayat al-Raqqah

Titre : La poussière de la guerre (2)

Durée : 8 minutes 21 secondes.

Lieu(x) : sud-est de la province de Raqqa (voir carte).








Date (sûre par recoupement ou estimée) : vidéo mise en ligne le 29 août 2017.

L'assaut a eu lieu le 28 août, la veille.

Type de vidéo : vidéo de contre-attaque, l'EI lance un raid spectaculaire qui aboutit à un butin conséquent et inflige des pertes sensibles au régime.

Découpage (séquences) :

1 : 14''-1'40'', introduction.
2 : 1'40''-8'21'', assaut de l'EI, morts et prisonniers adverses, butin.



Forces attaquées/adversaires : forces du régime syrien. Séquence 2, plusieurs dizaines d'hommes en fuite.

Effectifs engagés : conséquents. Plusieurs dizaines d'hommes visibles autour des véhicules dans la séquence 1, une vingtaine font la prière.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : néant.

Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : séquence 1, 4 véhicules blindés improvisés en colonne. Autre vue avec au moins 3 véhicules blindés improvisés, un Land Cruiser avec ZU-23. Hilux avec KPV. Char T-55AMV avec briquettes et renforts de tourelle (sacs de sable entourés d'une structure métallique).








Séquence 2 : Hilux avec ZU-23. Hilux avec KPV (transporte 7 hommes à l'arrière). Technical avec ZPU-4 en tir antiaérien, technical avec ZU-23 en tir antiaérien. Pick-up avec ZU-23. Canon S-60 de 57 mm sur camion.








Kamikazes (identités) : néant.

Véhicules kamikazes (types, impacts) :

1 : pick-up avec plaques de blindage sur les roues et à l'avant.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) : séquence 2, groupe de 5 hommes, un mitrailleur PK, 4 fantassins avec AK. Mitrailleur PK avec pourvoyeur, tireur RPG-7. Mitrailleur PK et fantassins avec AK à côté d'un technical. En combat de rues : groupe d'une dizaine de combattants (mitrailleur PK et fantassins avec AK). Près d'un camion détruit : une dizaine de combattants, dont un tireur RPG-7, des pourvoyeurs RPG-7, la tenue suggère des inghimasiyyi.










Tactiques : après avoir probablement engagé un ou plusieurs kamikazes pour s'ouvrir la voie, l'EI engage des véhicules blindés improvisés pour apporter l'infanterie au plus près appuyée par le tir des technicals. Les fantassins ici sont très nombreux et leur tenue suggère qu'il s'agit d'inghimasiyyi sinon de troupes d'élite.

Destructions de véhicules adverses : séquence 2, un technical avec ZU-23 incendié, un camion léger incendié, une carcasse de char T-72 (peut-être plus ancienne que le combat, difficile de trancher).


































Butin matériel : séquence 2, au moins une cinquantaine de caisses contenant pour certaines des munitions de 7,62 mm et d'autres des obus, au moins 111 caisses de munitions pour mitrailleuse lourde KPV (14,5 mm), 5 roquettes Grad hors de leurs caisses, des dizaines de boîtes de munitions de 7,62 mm, une trentaine d'obus de 115 mm pour char T-62 hors de leurs caisses, des dizaines d'obus de mortiers de 120 mm, un camion FAP 2026, un canon D-30 (122 mm), un canon M-46 (130 mm), une mitrailleuse lourde KPV, un char T-55 (peut-être pas en état), 3 canons M-46 (peut-être pas tous opérationnels, un en mauvais état) avec 2 camions Ural-4320, un BM-21, canon S-60 de 57 mm, un camion, 4 pick-up dont un avec mitrailleuse DSHK, un camion avec bitube ZU-23, un camion Ural-4320 avec S-60, un camion avec canon de 37 mm M1939 qui tracte le S-60 capturé (mais le camion est probablement déjà à l'EI).

Morts/prisonniers/blessés adverses : séquence 2, 2 autres prisonniers. 3 corps carbonisés près d'un camion. 28 corps filmés ensuite, dont un officier et un mis en scène avec un paquet de cigarettes dans la bouche. L'EI filme une pièce d'identité retrouvée sur un des morts, qui se nomme Youssef Rafih Suleiman.

Morts/blessés de l'EI : néant.

Exécutions : séquence 2 : un prisonnier aux yeux bandés égorgé, un prisonnier au sol abattu par balles.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : au début de la vidéo, la louange à Allah est suivie de la mention « Islamic State » et du logo de la wilayat.

Séquence 1 : images d'archives de 2013-2014 (on reconnaît la prise de l'aéroport de Tabqa en août 2014).

Séquence 2 : un combattant tenant un M-16 parle, entouré de 6 autres dont 2 tiennent des AK et 1 un M-16. Une autre AK est accroché au plafond de l'abri. On voit le deuxième opérateur de l'équipe média pendant le tir des technicals.

Religion : séquence 1, un combattant lit le Coran. Prière d'une vingtaine d'hommes dirigée par le chef.




Séquence 2, prière de remerciement de 4 combattants de l'EI.

Personnes remarquables : néant.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : 2'21''-5'04'' Qasaeqat

2 : 5'23''-6'28'' Dawlati Baqiya

3 : 6'28''-8'21'' Halili Kabiri

Commentaires particuliers : le régime syrien progresse depuis la fin du printemps sur 3 axes parallèles en direction de l'est de la Syrie, dans le territoire contrôlé par l'EI : au sud/sud-est de la province de Raqqa, ayant contourné la ville encerclée par les SDF, dans le désert au centre à l'est d'al-Sukhnah reprise en août, et au sud vers la frontière irakienne. Au sud, l'EI a conduit une défense acharnée autour de Humaymah, où opèrent à la fois les restes de la wilayat Homs et des éléments de la wilayat al-Khayr (Deir Ezzor). Sur ce même axe sud, l'EI a récemment engagé la katiba mécanisée de la wilayat al-Furat (qui a probablement expédiée quelques renforts à l'ouest) pour contre-attaquer le régime syrien près de la frontière. Sur l'axe de progression nord, le long de l'Euphrate, l'EI a manifestement dépêché des renforts, probablement des troupes d'élite. On note la présence d'au moins un char T-55, de nombreux technicals, et surtout d'une infanterie très nombreuse, pour partie certainement composée d'inghimasiyyi. Le 28 août, l'EI lance une contre-attaque le long de l'Euphrate, à l'est du village de Ghanem al-Ali et au sud de celui-ci, après avoir employé des VBIED (que l'on ne voit pas ici en action) pour ouvrir l'assaut. Les lignes de défense du régime syrien s'effondrent et l'EI reprend plusieurs villages le long de l'Euphrate. Mises en fuite, les forces du régime abandonnent derrière elles un matériel conséquent, notamment des stocks importants de munitions, mais aussi 5 canons dont quelques-uns en état de marche, un char T-55, un BM-21, un canon S-60, et d'autres véhicules armés. On est loin du butin pris à Palmyre en décembre 2016 ou de celui du champ gazier d'al-Shaer en mai 2016, mais il n'en demeure pas moins que c'est l'un des plus importants faits par l'EI cette année. En outre les pertes humaines se montent à plusieurs dizaines de tués. Le régime syrien a dû dépêcher des renforts pour bloquer l'assaut de l'EI sur ce front. Manifestement le groupe cherche à contenir le régime syrien le plus loin possible de Deir Ezzor sur cet axe, alors que l'axe central, pour l'instant (à l'est d'al-Sukhna), contrairement aux deux autres, n'a pas encore connu de contre-attaque significative.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire