" Historicoblog (4): Mourir pour le califat 89/La ruse de guerre-Wilayat Salahuddine

vendredi 12 mai 2017

Mourir pour le califat 89/La ruse de guerre-Wilayat Salahuddine

Titre : La ruse de guerre.

Durée : 29 minutes 6 secondes.

Lieu(x) : l'attaque de la séquence 2 a lieu sur la route Baiji-Haditha. L'attaque de la séquence 3 probablement lieu plus au nord, sur la route Baiji-Mossoul.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 8 mai 2017. Dans la séquence 2, il est question de l'attaque d'inghimasiyyi à Tikrit (5 avril). Un des tirs de missiles antichars de la séquence 4 contre un bulldozer a lieu au nord de Baiji le 20 avril. L'attaque de la séquence 3 correspond à un reportage photo du 7 avril (nord-ouest de Baiji) de même que certaines images de la séquence 2 (mélange habituel de la part de l'EI). Dans la séquence 3, images d'une autre attaque à Ayn al-Baydah datant du 31 janvier dernier.

Type de vidéo : c'est une vidéo de guérilla, l'EI harcèle les lignes de communication irakienne et conduit des attaques inghimasiyyi contre les localités.



Découpage (séquences) :

1 : 14''-3'05'', introduction.
2 : 3'05''-18'21'', assaut sur la route Baiji-Haditha.
3 : 18'21''-25'12'', assaut mécanisé.
4 : 25'12''-29'06'', tirs de missiles antichars et attaques de drones armés.

Forces attaquées/adversaires : séquence 2, l'aviation irakienne intervient : EC-635/Bell 407, un Mi-35 qui pilonne les positions de l'EI. Un panneau filmé par l'EI montre que la direction du génie du Hashd al-Chabi (mobilisation populaire chiite) l'avait posé là.




Effectifs engagés : séquence 3 : groupe de 27 combattants de l'EI sur deux lignes en train d'écouter un discours d'un cadre (sans doute une archive).

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : séquence 3 : un mortier de 120 mm prépare l'assaut.



Séquence 4, tirs de missiles antichars :

1 : lanceur Fagot, véhicule touché.
2 : missile Konkurs/Fagot, véhicule touché.
3 : lanceur Fagot (différent du 1), char touché.
4 : missile Konkurs/Fagot, pelleteuse touchée.
5 : missile Konkurs/Fagot, véhicule touché.
6 : missile Konkurs/Fagot, véhicule touché.
7 : missile Konkurs/Fagot, véhicule touché.
8 : technical touché.
9 : missile Konkurs/Fagot, char touché.




Attaques de drones armés :

1 : pick-up chargé d'hommes. Tombe à côté du flanc gauche.
2 : pick-up, tombe sur le capot.
3 : pick-up, tombe sur le toit.





Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : séquence 2 : 5 véhicules blindés improvisés (bâtis sur des 4x4 SUV Kia Sorento ; l'un d'entre eux, peint en vert, est capturé par les miliciens chiites fin avril près de Baiji), dont un avec blindage SLAT sur l'avant (embarque 6 hommes dans le compartiment de combat), 2 transports de troupes (1 avec 5 hommes dans le compartiment de combat), 3 armés dont 2 avec mitrailleuse DSHK protégée par un bouclier, 1 char T-55 qui couvre l'attaque avec ses tirs, 1 technical avec ZU-23 monotube ouvre également le feu. Dans un deuxième temps, les véhicules blindés improvisés s'arrêtent le long d'une tranchée. Le technical tire sur un hélicoptère EC-635 de l'aviation irakienne. Un bulldozer blindé jaune avec blindage SLAT sur les côtés fait un trou dans la levée de terre pour qu'un VBIED s'y engouffre et attaque la 2ème ligne, tactique déjà observée dans la wilayat al-Jazirah récemment. Un 2ème technical (Land Cruiser) avec ZU-23 monotube est visible ensuite.













Séquence 3 : un véhicule blindé improvisé avec blindage SLAT sur l'avant ; 3 technicals, un Land Cruiser avec ZU-23, un Hilux avec KPV protégé par un bouclier, un Hilux avec KPV ; un autre véhicule blindé improvisé avec arme embarquée (KPV).





Kamikazes (identité) : néant.

Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : 4x4 SUV blanc avec coque de blindage.

2 : 4x4 SUV (?)




Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : séquence 1, groupe de combat avec RPG-7 (tir de roquette antipersonnelle OG-7V), pourvoyeur RPG-7, tireur PK avec AK supplémentaire, autre tireur PK et autre tireur RPG-7 (sans doute images anciennes).

Séquence 2 : un mitrailleur PK tire depuis le véhicule blindé improvisé avec blindage SLAT sur l'avant, ainsi qu'une autre depuis un deuxième véhicule. Le groupe de combat débarqué comprend plusieurs tireurs PK (dont un avec caméra GoPro sur le front) et un tireur RPG-7. Un des tireurs PK porte un AK supplémentaire dans le dos. 2ème assaut, véhicules blindés improvisés arrêtés le long d'une levée de terre : tireur PK avec AK, tireur RPG-7 tirant une OG-7V, tireur PK faisant feu d'un véhicule. Les fantassins de l'EI jettent des grenades sur les positions adverses assez rapprochées.








Séquence 3 : groupe de combat d'au moins une dizaine d'hommes, un tireur PK, un fantassin avec 2 AK, un RPG-7. Jet de grenades sur les positions adverses assez rapprochées.

Destructions de véhicules adverses : séquence 2, un Safir incendié, un Humvee avec mitrailleuse Type 77/85 incendié, un autre véhicule incendié.



Séquence 3 : un F350 de la police fédérale incendié avec une bouteille d'essence.



Butin matériel : séquence 2, la police fédérale abandonne 2 Humvees et un pick-up type Ford F350 lors du 2ème assaut de l'EI, un Safir avec canon sans recul de 106 mm M40 (copie iranienne sans doute), un autre véhicule avec canon sans recul.






Morts/prisonniers/blessés adverses : séquence 2 : lors du premier assaut, 2 corps sont filmés en premier par l'EI. Deuxième assaut : un combattant adverse en fuite abattu. 6 corps sont filmés plus loin (policiers fédéraux).

Séquence 3 : les combattants adverses fuient la position attaquée par l'EI quand les véhicules blindés improvisés arrivent près de la levée de terre. 1 au moins est abattu dans sa fuite (voire 2). 1 corps sous les décombres d'une position détruite. 4 autres corps filmés ensuite.

Morts/blessés de l'EI : néant.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie de la mention « Islamic State » et du logo de la wilaya.

La séquence 1 utilise un extrait du film « Troie » (2004) et d'un autre sur Khalid ibn al-Walid (on voit d'ailleurs le plan d'une bataille impliquant ce personnage). L'EI fait l'éloge de ses chefs disparus : Zarqawi, al-Adnani, Omar al-Shishani, et il y a une photo inédite de Abu Muslim al Turkmani (Abu Mu'tazz al Qureshi. Il réinsère des images de combats anciens de la wilayat, comme ceux de Baiji à l'été 2015.








Dans la séquence 2, l'EI remontre des images des débuts de la bataille de Mossoul. Discours d'un combattant, Abu Ali Al Ansari (porte une veste explosive). L'EI insère des extraits télévisés montrant le résultat d'une attaque d'inghimasiyyi à Tikrit. Pour la première fois, l'EI insère une carte expliquant le rôle militaire de la wilayat : alors que l'armée irakienne se concentre sur la réduction de la garnison de Mossoul, le rôle de la wilayat Salahuddine est à la fois d'attaquer la route Mossoul-Bagdad, au nord de Baiji, et la route Baiji-Haditha.






Séquence 3 : assaut filmé par drone (comme certains moments de l'assaut dans la séquence 2).

Religion : séquence 1, scène de prière collective (sans doute image d'archives) de combattants.

Séquence 2, discours audio d'Abou Mohammad al-Adnani, puis d'autres d'Abu al-Hassan al-Muhajir.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : 1'25''-2'15'' Saraya Dawlati Haya

2 : 2'15''-2'58'' Ilejhim Rakibna

3 : 3'23''-4'37'' Kayfema Jidtum

4 : 8'10''-10'40'' Qasaeqat

5 : 11'10''-13'40'' Fought

6 : 14'20''-17'50'' Haya Inghamis

7 : ?

8 : 20'08''-21'48'' Aurilladha

9 : 21'50''-25'05'' Adajah

10 : 25'19''-29'06'' Halili Kabiri

Commentaires particuliers : deux mois après la publication de sa dernière vidéo, la wilayat Salahuddine sort de nouveau un montage long ; preuve que la crise connue depuis la mort du chef de sa branche média, Abou Marya al-Iraqi, en juillet 2016, a été en partie surmonté. La vidéo montre le rôle dévolu à la wilayat : harceler les axes de communication autour de Baiji, la route Baiji-Mossoul, et surtout la route Baiji-Haditha. Tenus par des unités de seconde ligne (police fédérale, miliciens) ces axes sont d'autant plus vulnérables à des raids mécanisés particulièrement puissants au niveau de l'EI, qui va jusqu'à engager un char T-55, et de nombreux autres véhicules. Le but est d'entretenir l'insécurité sur ses axes, de tuer un maximum d'adversaires sans subir trop de pertes, de faire du butin comme ici, notamment en véhicules. Et ce en dépit de l'intervention des hélicoptères irakiens. Comme les wilayats Dijlah et al-Jazirah qui opèrent en soutien de la garnison de Mossoul depuis l'extérieur, la wilayat Salahuddine pratique maintenant des tirs de lance-missiles antichars sur des véhicules en position statique, et les attaques de drones armés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire