" Historicoblog (4): Mourir pour le califat 79/Et vous serez supérieur-Wilayat Ninive

jeudi 20 avril 2017

Mourir pour le califat 79/Et vous serez supérieur-Wilayat Ninive

Titre : Et vous serez supérieur.

Durée : 34 minutes 54 secondes.

Lieu(x) : Mossoul.

Date (sûre par recoupement ou estimée) : dans la séquence 1, des images de combats de Mossoul-Ouest datent du 4 mars 2017 (d'autres, comme les tirs de snipers, sont plus anciennes). Dans la séquence 3, le kamikaze dentiste remonte au 30-31 janvier. Une des attaques de drones armés dans la séquence 6 remonte au 6 février (quartier d'al-Furqan, Est de Mossoul).

Type de vidéo : c’est une vidéo mixte sur la défense de Mossoul.

Découpage (séquences) :

1 : 13''-3'52'', introduction.
2 : 3'52''-7'41'', tirs au SPG-9 double.
3 : 7'41''-12'15'', VBIED.
4 : 12'15''-16'06'', combats de rues.
5 : 16'06''-23’53’’, VBIED.
6 : 23’53’’-30’24’’, VBIED et frappes de drones armés.
7 : 30’24’’-32’04’’, tirs de snipers en vision nocturne.
8 : 32’04’’-34’54’’, conclusion.

 

Forces attaquées/adversaires : dans la séquence 2, un drone de l'EI filme une passe de tir d'un hélicoptère irakien Mi-28. Un B-52 est également filmé. L’EI montre des tirs d’obus au phosphore blanc.

Effectifs engagés : plusieurs dizaines de combattants dans certaines séquences.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : dans la séquence 1, l'EI utilise 2 canons sans recul SPG-9 porté à l'épaule, un fusil de sniping bricolé à partir d'un tube antiaérien avec système de visée rudimentaire et frein de bouche (sans doute en calibre 12,7 mm). On voit aussi une attaque de drone armé sur un véhicule. On voit également 2 tirs de snipers abattant 2 soldats irakiens. Un mortier lourd (120 mm) ouvre le feu.

Dans la séquence 2, l'EI utilise une paire de canons sans recul SPG-9 attachés ensemble, à déclenchement électrique et manipulés avec une manette de console (direction et observation avec une caméra pour recul de voiture). Deux obus sont tirés (dont un PG-9V ou variante) sur des soldats irakiens stationnant à côté d'un BMP-1. L'EI montre ensuite un tandem sniper/observateur avec fusil anti-matériel iranien AM 50 (12,7 mm).

Dans la séquence 6, frappes de drones armés :

1 : sur un véhicule blindé.
2 : sur un groupe de soldats irakiens.
3 : sur un groupe de soldats irakiens.
4 : sur des soldats irakiens à côté de leurs véhicules.
5 : sur un pick-up de la police fédérale (plate-forme arrière touchée).
6 : sur un groupe de soldats irakiens à côté d’un MaxxPro.
7 : sur un groupe de soldats irakiens.
8 : sur un Humvee.

Dans la séquence 7, l’EI emploie un groupe de snipers équipés d’un Orsis T-5000 et d’un M-14 EBR avec silencieux et viseurs thermiques nocturnes (les fusils sont posés sur des couvertures ou draps pour empêcher la levée de poussière au moment du tir et le repérage) :

1 : tir à 685 m, soldat touché.
2 : tir à 475 m, soldat abattu.
3 : tir à 600 m, soldat abattu.
4 : tir à 688 m, soldat abattu.
5 : tir à 710 m, soldat abattu.
6 : tir à 685 m, soldat peut-être touché.

Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la séquence 1, on peut voir un Tacoma embarquant un KPV protégé par un bouclier. Il évolue sous la protection d'un dais qui recouvre toute la rue pour masquer les mouvements de l'EI. L'EI fait tirer un D-30 (122 mm), un M-46 (130 mm) et un S-60 (57 mm AA) chacun sur camion.

Kamikazes (identité) :

1 : Abu Harath Al A'alami (branche média ?).

2 : Abu Salam Al Maslawi (Mossouliote, dentiste).

3 : Abu Salam Al Maslawi (Mossouliote).

4 : Abu Omar Al Maslawi (Mossouliote).

5 : Abu Talaha Al Anbari (Irakien).

6 : Abu Marwan Al Talai.

7 : Abu Bakr Al Iraqi (Irakien).

8 : Abu Omar Al Iraqi (Irakien).

9 : Abu Anas Al Maslawi (Mossouliote).

10 : Abu Farouq Al Iraqi (Irakien, adolescent, fait un discours).

11 : Abu Abd Al Aziz Al Shishani (Tchétchène).

12 : Ali Al Turkistani (Ouïghour?).

13 : Abu Hajar Al Maslawi (Mossouliote, adolescent, fait un discours).

14 : Abu Hossein Al Iraqi (Irakien, handicapé).

15 : Abu Yamama Al Iraqi (Irakien).

16 : Abu Yahya Al Jabouri (Irakien).


Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : SUV avec coque de blindage.

2 : tracteur recouvert de plaques de blindage.

3 : SUV noir avec coque de blindage.

4 : SUV blanc/claire avec coque de blindage. Il se fait sauter au milieu d'un groupe de Humvees.

5 : véhicule jaune qui se fait exploser contre des Humvees.

6 : SUV avec coque de blindage. Explose contre une colonne de BMP-1, MaxxPro et Humvees.

7 : SUV avec coque de blindage. Explose contre un campement irakien.

8 : pick-up, explose contre une colonne de BMP-1.

9 : SUV avec coque de blindage, pousse des voitures mises en travers d'une rue, explose contre des Humvees.

10 : pick-up blanc avec coque de blindage, fausses roues et fausses fenêtres. Le 10 explose pour ouvrir la voie au 11.

11 : SUV avec coque de blindage, fausses roues et fausses fenêtres. Il se fait exploser sur près d’une concentration de véhicules.

12 : SUV avec coque de blindage, explose contre un Humvee.

13 : pick-up avec coque de blindage, se fait exploser contre 2 Humvees.

14 : SUV avec coque de blindage, se fait exploser contre un char M1 Abrams.

15 : SUV avec coque de blindage.

16 : SUV avec coque de blindage.

17 : pick-up avec coque de blindage, visé par un RPG-7, explose sur une colonne de véhicules.

18 : SUV avec coque de blindage, explose contre un Humvee.

19 : pick-up avec coque de blindage, explose contre un groupe de soldats irakiens devant une colonne de véhicules.

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : dans la séquence 1, on peut voir un tireur PK et plusieurs tireurs RPG-7. Un fantassin tire avec un M-16 à lunette.

Dans la séquence 2, on aperçoit plusieurs tireurs PK/MG-1M et un tireur sur Type 69.

Au début de la séquence 4, l'EI montre ses troupes spéciales en train de s'équiper avec PK et M-4. Un groupe de combat dans les rues dispose d'un Type 69 et d'une M240. Un inghimasi (Abu Yaqin Al Iraqi, Irakien) place une charge contre un char M1 Abrams avant de se faire sauter près d'un Humvee. Un tireur RPG-7 avec charge tandem incendie un véhicule blindé (M1117?). On voit plus loin un tireur PK avec GoPro portant une arme individuelle supplémentaire, ainsi qu'un tireur RPG-7 avec GoPro.

Destructions de véhicules adverses : dans la séquence 1, l'EI montre plusieurs véhicules détruits dans une rue. Puis un bulldozer, et un bulldozer à côté d'un Humvee.

Butin matériel : néant.

Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 4, l'EI filme un corps avec uniforme de la police fédérale.

Morts/blessés de l'EI : dans la séquence 1, un combattant de l'EI gît au coin d'une rue (peut-être le corps que l'on voit juste après).

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie de la mention « Islamic State » et du logo de la wilayat.

Dès les premières images, dans la séquence 1, où l'on voit un panorama de Mossoul-ouest pendant les combats, on reconnaît la mosquée al-Nuri.

Dans la séquence 2, l'EI reprend la séquence de la chaîne kurde Rudaw montrant une attaque probable à l'obus de mortier à gaz contre l'ERD (autour du 15 mars).

Dans la séquence 4, l’EI incruste un reportage montrant des soldats irakiens qui témoignent sur les combats : « L'ennemi que nous combattons maintenant est l'ennemi le plus féroce de l'histoire du monde ».

Dans la séquence 6, un drone de l’EI en vol filme un autre drone de la coalition. L’EI lance un drone de type Skywalker X7-X8 avec 4 munitions embarquées (grenades de 40 mm modifiées pour Mk 19). Un centre de commandement utilise les images du drone pour les frappes.

A la fin de la séquence 8, l’EI montre un enregistrement audio dans un de ses studios. On voit avant les habitants de Mossoul se réjouir du départ de l'EI : ce dernier insère des images de mauvais traitements des civils par l'armée (avec un enfant obligé de crier le nom d'Ali et qui refuse, notamment).

Religion : dans la séquence 1, c'est la première fois que l'EI montre aussi ses combattants dans des installations souterraines (en prière). A la fin de la séquence, on entend la voix du sheikh Al Qari Abida Al Maslawi (Mossouliote).

Dans la séquence 2, plusieurs combattants lisent le Coran dans un souterrain.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : 25’’-3’37’’, We will move forth to excellence.

2 : 3’53’’-5’23’’, Hayatud dhulli'la la Irtadiyha.

3 : ?

4 : ?

5 : 12’18’’-13’30’’ I don’t care

6 : 13’54’’-16’03’’ Fought

7 : 18’20’’-21’54’’ يظنون البلاد بلا حماة

8 : ?

9 : ?
10 : 27’58’’-30’21’’, Aurilladha.

11 : 30’24’’-32’’00 Come, Come

Commentaires particuliers : c'est la 9ème vidéo longue sur la bataille de Mossoul mise en ligne par l'EI. Le groupe a laissé passé un peu plus d'un mois depuis la précédente, le 14 février. La première vidéo sur les combats à l'ouest de Mossoul sonne comme un appel au sacrifice ultime : l'EI montre qu'il se battre jusqu'au bout à Mossoul. Pour preuve, il montre pour la première fois les tunnels qui ont joué un rôle si important dans la bataille ; l'emploi d'un obus à gaz ; un nouveau lance-roquettes antichars individuel qui semble bien fabriqué par ses soins ; ses snipers qui opèrent avec les meilleurs matériels de prise de nuit, avec des viseurs thermiques. Véhicules kamikazes et drones armés sont également de la partie, même si les images sont plus anciennes pour la plupart que les combats à l'ouest de Mossoul. Pour la première fois depuis très longtemps, l'EI montre même un inghimasi se faisant sauter près d'un véhicule adverse. Les pertes sont lourdes, jusque dans la branche média : un des narrateurs des vidéos a été tué par une frappe aérienne, un des kamikazes est encore probablement un membre de cette branche. Acculé, l'EI n'en tient pas moins à exploiter jusqu'au dernier moment la bataille pour sa propagande. Parmi les kamikazes, on note les nombreux adolescents et combattants handicapés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire