" Historicoblog (4): Mourir pour le califat 86/Et Dieu et son messager ont dit la vérité-Wilayat al-Raqqah

jeudi 27 avril 2017

Mourir pour le califat 86/Et Dieu et son messager ont dit la vérité-Wilayat al-Raqqah

Titre : Et Dieu et son messager ont dit la vérité.

Durée : 22 minutes 46 secondes.

Lieu(x) : Raqqa et sa périphérie. Combats près de Tabqa (kamikaze français à l'est de la ville), sur le canal au nord du barrage de Tabqa (un tir de missile antichar de la séquence 3, séquence 8).
 
Date (sûre par recoupement ou estimée) : la vidéo a été mise en ligne le 22 avril 2017.

Kamikaze français de la séquence 1 = 5 avril 2017.
Combats de la séquence 2 = correspondent à un reportage photo du 2 avril 2017.
2 frappes de drones armés de la séquence 3 = reportage photo du 3 avril 2017.
Une partie des combats de la séquence 6 = reportage photo du 5 mars 2017.
Lance-roquettes improvisé de la séquence 6 = vidéo du 13 février 2017.

Type de vidéo : vidéo de défense agressive de l'EI autour de Tabqa.

Découpage (séquences) :

1 : 15''-4'37'', introduction, VBIED.
2 : 4'37''-6'06, combats.
3 : 6'06''-10'02, tirs de missiles antichars et frappes de drones armés.
4 : 10'02''-12'54'', propagande.
5 : 12'54''-15'59'', camp d'entraînement Sheikh Abu Muhamad Al Furqan.
6 : 15'59''-18'06'', combats (est de la wilayat).
7 : 18'06''-19'22'', exécution de 4 prisonniers.
8 : 19'22''-22'46'', combats dans une tempête de sable.



Forces attaquées/adversaires : bombardement d'un B-52 filmé dans la séquence 8, hélicoptère UH-60 (ou Apache) en vol également.

Effectifs engagés : intermédiaires, groupes de combat de taille standard. Le camp d'entraînement doit accueillir une centaine de combattants par session.

Moyens d'appui utilisés (canons, mortiers, armes artisanales...) : séquence 3, tirs de missiles antichars :

1 : bulldozer, lanceur non visible (touché).
2 : technical avec KPV protégée par un bouclier, lanceur non visible (touché).
3 : bulldozer, lanceur non visible (touché).
4 : bulldozer, lanceur non visible (touché).
5 : bulldozer, lanceur non visible (touché).
6 : groupe d'une dizaine de combattants des SDF (touché).
7 : bulldozer, lanceur non visible (touché).
8 : véhicule, lanceur non visible (touché, incendié).
9 : véhicule, lanceur non visible (touché).
10 : lance-missiles antichars Konkurs, au moins 4 tubes de missiles utilisés à côté de l'engin ; pelleteuse (touchée).
11 : lance-missiles antichars Konkurs, au moins 3 tubes de missiles utilisés à côté de l'engin. Il vise un regroupement de SDF à l'aide d'un drone, d'après le bandeau (effectivement un drone filme la zone de tir juste après).





Bombardements de drones armés :

1 : pick-up, l'engin tombe à côté.
2 : véhicules et combattants.
3 : barge poussée par 4 bateaux, l'engin frappe un des bateaux.
4 : fantassins débarquant d'une barge ; touche des munitions posées à côté d'un pick-up sur la berge, qui s'enflamment.










Séquence 6 : canon D-30.



Véhicules utilisés (chars, véhicules blindés, technicals...) : dans la séquence 2, Land Cruiser avec bitube ZU-23 ; camion léger Kia Motors avec ZU-23 monotube.



Séquence 5 : un technical avec KPV avec le contingent de recrues.

Séquence 6 : véhicule blindé improvisé avec DSHK qui débarque un groupe de fantassins.

Kamikazes (identité) :

1 : Abu Qatada Al Shami (Syrien). Pilote le véhicule 1.

2 : Abu Anas Al Faransi (Français). Pilote le véhicule 2.



Véhicules kamikazes (types, impact) :

1 : 4x4 SUV. Explose devant un bâtiment.



2 : 4x4 SUV. Vise des véhicules et combattants des SDF.



3 : 4x4 SUV (Al Sawidiya).

Armes légères et lourdes (fusils d'assaut, mitrailleuses, RPG, etc) - groupes de combat et leurs tactiques : dans la séquence 2, un petit groupe de combat de l'EI est semble-t-il aidé par un habitant qui a pris son AK (!). Un des fantassins marche pieds nus (!).

Séquence 6 : groupe de combat avec mitrailleuse PK, RPG-7, et lanceur improvisé à déclenchement électrique pour roquettes air-sol S-5K HEAT. Combattant avec M-16 à lunette.





Est de Raqqa : groupe de combat avec RPG-7 et PK. Un RPG monocoup (utilisé).





Séquence 8 : groupe de combat avec SVD, RPG-7 avec charge tandem (combat pendant une tempête de sable). Mitrailleuse PK, jet de grenades (dont un avec une sorte de fronde).









Destructions de véhicules adverses : dans la séquence 2, un véhicule des SDF est incendié par le Land Cruiser avec ZU-23.



Butin matériel : séquence 8, une PK, un RPG-7, des munitions, quelques AK.

Morts/prisonniers/blessés adverses : dans la séquence 2, 2 corps de combattants des SDF sont filmés.

Séquence 6 : 2 morts adverses filmés dont 1 femme (floutée). 1 prisonnier à Hawis.

Séquence 8 : 2 fuyards abattus. Entre 5 et 10 autres corps visibles. 1 prisonnier.

Morts/blessés de l'EI : néant.

Effets visuels/montage/techniques de propagande : la louange à Allah est suivie de la mention Islamic State et du logo de la wilaya.

Dans la séquence 1, l'EI montre des images des forces spéciales américaines en Syrie, des véhicules turcs détruits sur le front d'al-Bab, des images de la bataille de Mossoul, un discours de Donald Trump. L'intervention de la coalition anti-EI est comparée aux croisades. Les soldats du califat sont opposés à la « coalition croisée ».





Dans la séquence 4, l'EI montre une carte où Raqqa est au centre, reliée à Al Baraka à l'est, Alep au nord, Homs à l'ouest, Al Khayr et Damas au sud. On revoit des images de Stryker du 75th Ranger Regiment, des forces spéciales américaines en Syrie et d'enterrement de combattants des YPG. L'EI fait parler « un des sheikh des musulmans prêt à lutter dans la voie d'Allah », Abu Abdallah Al Muwahid. Il brandit un couteau et le Coran pendant son discours.

Dans la séquence 5, l'EI montre les combattants inghimasiyyi passés le camp Sheikh Abu Muhamad Al Furqan. Un plan large et aérien montre 3 groupes en rangées de 3 de 27, 25 et 24 combattants respectivements (76 en tout) suivis par d'autres. L'entraînement est classique : passage sous des tunnels improvisés, courses d'obstacles, avec tirs des instructeurs en l'air, abdominaux... l'instructeur qui témoigne tient un






Séquence 6 : caméras GoPro montées sur les combattants.

Séquence 7 : l'EI égorge 4 prisonniers, Mamoon Muhamad Al Hamd (PKK), Abdalkarim Muhamad Al Homsi (PKK), Isa Al Sudani, Adnan Saleh Al Sheikhan (PKK).

Religion : dans la séquence 1, l'EI cite le verset 7 de la sourate le Rang : « Et qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, alors qu’il est appelé à l’Islam? Et Allah ne guide pas les gens injustes. » .

Dans la séquence 2, discours audio de Abu Muhamad Al Adnani.

Séquence 6 : discours audio de Abu Al Hassan Al Muhajir.

Nasheeds (poèmes chantés) présents dans la vidéo :

1 : ?

2 : ?


4 : 6'07''-9'53'' Fought

5 : ?

6 : ?

7 : 15'58''-17'58'' We came as eagles

8 : 19'52''-22'41'' Dawlatal Islami Suliy vadHariy

Commentaires particuliers : ce n'est que la deuxième vidéo de propagande de la wilayat al-Raqqah sur la bataille pour la ville depuis novembre ; très clairement la bataille de Mossoul a donc la priorité. Cependant, l'EI ne compte pas lâcher la ville de Raqqa sans combattre. Outre le kamikaze français, on note les nombreux tirs de missiles antichars cette fois-ci (katiba antiblindés?) et les bombardements de drones armés. Les groupes de combattants sont relativement bien armés et comprennent souvent des inghimasiyyi (lance-roquettes improvisé pour roquettes S-5K déjà vu dans la wilayat al-Furat, RPG monocoup, etc). La séquence du camp d'entraînement et celle des 4 exécutions de prisonniers sont probablement là pour signifier que l'EI compte bien défendre la ville de Raqqa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire